Interêt de l’imputation rationnelle - outils-de-gestion.fr
outils-de-gestion » Cours de comptabilité analytique » La méthode de l’imputation rationnelle » Interêt de l’imputation rationnelle

Interêt de l’imputation rationnelle

cours de comptabilité analytiqueCe cours fait suite à celui nommé « L’imputation rationnelle des charges fixes » publié la semaine passée … Il est bien évident que les calculs sur le coût d’imputation rationnelle et la différence d’imputation n’ont pas pour vertu de changer les coûts et prix de revient réels. Leur intérêt réside dans les possibilités d’analyse.

 

 

Annulation de l’influence des charges fixes dans la variation du coût unitaire

 

Considérons les situations suivantes :

Le coût unitaire d’imputation rationnelle varie. Nous devons en conclure qu’il faut rechercher d’autres causes de variation que le seule influence des charges fixes.

On peut donc remarquer ici que les charges variables ne sont pas strictement proportionnelles à l’activité. Le coût variable unitaire vaut successivement : 18€, 17.50€ et 20€. Il n’est donc pas fixe et c’est souvent le cas dans la réalité.

En effet, en cas de suractivité, il peut y avoir des frais d’entretien plus élevés puisque les machines fonctionnent plus. Pour la main d’œuvre, le recours aux heures supplémentaires augmentent les coûts salariaux. Une variation des prix des matières premières entrainerait aussi une variation des charges variables.

L’application de l’imputation rationnelle fait que ces variations ne sont plus masquées par la répartition des charges fixes entre un nombre plus ou moins grand d’unités produites.

 

 

Coût du chômage et boni d’activité


La part de charges fixes non imputée permet de dégager ces coûts ou ces bonis.

Dans le premier cas en effet, l’entreprise supporte bien un coût du chômage lorsqu’elle supporte le coût d’un équipement prévu pour un certain niveau d’activité et qu’il ne sert pas parce que la production est insuffisante.

Dans le cas de la suractivité, des charges fixes fictives sont imputées aux coûts. La non-réalité de ces charges absorbées est constaté par le boni de suractivité.

 

 



Pour visualiser le lien et télécharger les cours et exercices en contrôle de gestion et en comptabilité analytique au format PDF, vous devez être membre!

Ce sujet est extrait de la catégorie "".

Poursuivez votre lecture ! L'imputation rationnelle des charges fixes : exercice 1

Publié le


A propos de l'auteur ...

Brice Béchet

Brice Béchet exerce les missions de contrôleur de gestion au CHU de Reims depuis 2007. Diplômé en master économie et gestion d'entreprise, il se passionne, dès les débuts de l'internet en France, par la création de sites et le référencement. Aujourd'hui, il propose sur son site outils-de-gestion.fr des cours et exercices en contrôle de gestion et comptabilité analytique.

Visitez le site de l'auteur : http://outils-de-gestion.fr



facebook twitter google+ viadeo linkedin


En visitant ce site, vous acceptez l utilisation de cookies pour améliorer la qualité de votre visite, vous proposer des services et offres adaptés ainsi que des options de partage social. Pour en savoir plus cliquez ici cliquez ici | J ACCEPTE