Le budget de trésorerie 2/3 - outils-de-gestion.fr
outils-de-gestion » Cours sur le controle de gestion » Controle de gestion Budgetaire » Le budget de trésorerie 2/3

Le budget de trésorerie 2/3

Cours offert par Comptalia

Les décaissements de la période

Le modèle

 

Le budget des décaissements est en général plus compliqué que le budget des encaissements.

  • Bien que le principe général reste exactement le même, il est souvent indispensable de préparer plusieurs sous-budgets.

 

  • A chaque fois qu’un élément à décaisser n’est pas réglé comptant, nous vous conseillons de préparer d’abord un sous budget. Ceci est essentiellement vrai pour les achats et pour la T.V.A à payer !

 

D’autre part, pour les frais de personnel, vous devrez souvent séparer les salaires nets des charges sociales. En effet, les salaires nets sont rarement réglés en même temps que les charges sociales (par exemple, les salaires sont réglés chaque mois alors que les charges sociales le sont à la fin de chaque trimestre).

 

 

Attention.

1) Les charges sociales se composent des charges sociales salariales et patronales. Bien entendu, les charges sociales salariales et patronales sont réglées en même temps par l’entreprise !

 

2) Il arrive que l’entreprise utilise des commerciaux. Or, une partie de leur rémunération peut dépendre par exemple du chiffre d’affaires réalisé le mois précédent.


Le sous budget des achats

 

Principe

Dans le budget des décaissements, on doit faire apparaître les achats décaissés pendant la période.

 

Pour ce faire, il faut d’abord établir un sous budget des achats. Ce budget fera apparaître d’une part la facturation et d’autre part les décaissements liés à cette facturation.

 

Attention

Dans le sous budget des achats proprement dit (que se soient des achats de fournitures ou de marchandises ou de matières 1ères ou tout autres), ne faites pas apparaître les éventuelles dettes qui peuvent exister à la fin de l’exercice précédent (et décaissables lors de l’exercice suivant) !

 

Exactement pour les mêmes raisons que pour les encaissements. En séparant les dettes de fin N-1 (qui seront donc décaissées en N) des factures reçues en N, vous ne risquez pas de mélanger la facturation et les décaissements !

 

 

On le présente ainsi :

 

 

Le problème de la T.V.A déductible pourrait aussi se poser pour les achats de prestations de services !

 

La résolution du problème dans ce cas serait identique à celle développée pour le sous budget des ventes (La T.V.A sera déductible au moment du décaissement et pas à la facturation si le fournisseur relève du droit commun et n’a pas opté pour les débits).

 

Toutefois bien comprendre qu’en cas d’achat de prestations de services, c’est le fournisseur qui opte ou non pour l’option sur les débits => Ce n’est pas l’acheteur qui choisit !

 


Le sous budget de T.V.A

 

Dans ce sous budget, il y a trois sources d’erreurs très fréquentes :

 

  • Oubli de la T.V.A collectée sur cessions d’immobilisation

 

  • Oubli de la T.V.A déductible sur certaines charges (exemple : T.V.A déductible sur charges diverses pour lesquelles vous n’avez pas eu besoin de faire de sous-budget car réglées comptant).
  • En cas de cession d’immobilisation, la T.V.A est collectée entièrement lors de la vente (facturation) même si le    client règle en plusieurs fois ! Bien entendu, le principe est le même en cas d’achat d’immobilisation.

 

Pour établir ce budget, il suffit de se souvenir du mécanisme de la T.V.A.

 

Rappel.

A la fin de chaque mois, dans les grandes entreprises (Ce qui sera le cas dans les énoncés), on doit calculer la T.V.A à décaisser au titre de ce mois.

 

La T.V.A à décaisser au titre d’un mois est décaissable le mois suivant.

T.V.A collectée du mois M
- T.V.A déductible sur achats de biens et services du mois M
- T.V.A déductible sur achats d’immobilisation du mois M
- L’éventuel crédit de T.V.A pouvant exister fin M-1
= T.V.A à décaisser au titre du mois M (et payable le mois M+1)

 

En fait, la plupart des informations dont nous avons besoin pour construire le sous budget de T.V.A se trouvent dans les autres sous budgets effectués en amont !

 

 

Imaginons que nous nous trouvions dans le cas de figure ci-dessous

 

(a) Dans cette cellule viendrait le crédit de T.V.A qui pouvait exister au 31/12/N-1 et qui serait donc venu en déduction en janvier N. On trouverait l’information nécessaire dans le bilan du 31/12/N-1, à l’actif, avec les créances diverses. Imaginons qu’il n’existait pas, dans notre exemple, de crédit de T.V.A à la fin de décembre de l’exercice précédent.

 

(b) Dans cette cellule on trouve la T.V.A à décaisser au titre du mois de décembre N-1 (donc payable en janvier).

On trouve cette information dans le bilan du 31/12/N-1, au passif avec les dettes fiscales et sociales (ou dans dettes diverses). Imaginons que dans notre exemple il existait 2 800 € de T.V.A à décaisser au titre de décembre et donc à régler en janvier.

 

(c) Bien comprendre que lorsque la T.V.A à décaisser au titre du mois est < 0, cela veut donc dire que le mois            (M+1), il n’y aura pas de T.V.A à décaisser. En revanche, cette T.V.A < 0 viendra en déduction de la T.V.A à décaisser au titre du mois suivant.

 

(d) Si une immobilisation est achetée un mois et est réglée en plusieurs fois, la T.V.A est considérée comme  entièrement déductible le mois d’achat, indépendamment du mode de règlement.

 

(e) Ici il s’agit bien ici d’une dette à fin juin mais il aurait pu apparaitre une créance à fin juin si, à la place de la          T.V.A à payer, nous avions eu un crédit de T.V.A.

 

 

Dans le budget de T.V.A ci-avant, nous avons supposé que le crédit de T.V.A (s’il y en a) sera reporté le mois suivant (cas le plus fréquent dans la réalité).

 

Rappelons qu’en cas de crédit de T.V.A, l’entreprise à deux solutions.

 

1ère solution.

Reporter le crédit de T.V.A du mois M sur le mois suivant (cas présenté dans le budget de T.V.A ci-avant).

 

2ème solution.

Demander à l’État le remboursement du crédit de T.V.A.

 

Bien comprendre donc que si c’est la 2ème solution que vous devez utiliser, le budget de T.V.A proprement dit ne comportera pas de ligne « Crédit de T.V.A à reporter en M+1″. En revanche, dans le budget des encaissements, il faudrait rajouter une ligne « Remboursement par l’État des crédits de T.V.A ».

 

 

En reprenant les chiffres de l’exemple précédent, (et en admettant que s’il apparait un crédit de T.V.A il est remboursé le mois d’après par l’Etat) le sous-budget de T.V.A se présenterait ainsi :

 

 

Edit de l’administrateur :

Merci à notre partenaire Comptalia qui nous offre gracieusement ce cours sur le thème du budget de trésorerie.

Cliquez sur ce lien pour télécharger le cours original au format word.

Retrouvez la vidéo de ce cours sur comptalia.com.

 



Pour visualiser le lien et télécharger les cours et exercices en contrôle de gestion et en comptabilité analytique au format PDF, vous devez être membre!

Ce sujet est extrait de la catégorie "".

Poursuivez votre lecture ! Le budget de trésorerie 3/3 - Exercice

Publié le
Vous voulez en savoir plus ?


A propos de l'auteur ...

Comptalia

Comptalia est spécialiste des formations à distance aux DCG, DSCG, BTS et des formations métiers en contrôle de gestion, paie, comptabilité... A savoir : Beaucoup de ressources sont disponibles dans les services gratuits MyComptalia : inscription gratuite et accès immédiat.

Visitez le site de l'auteur :



facebook twitter google+ viadeo linkedin


En visitant ce site, vous acceptez l utilisation de cookies pour améliorer la qualité de votre visite, vous proposer des services et offres adaptés ainsi que des options de partage social. Pour en savoir plus cliquez ici cliquez ici | J ACCEPTE